Conseils

Le caviste vous donne les meilleurs conseils.

Comment bien servir le vin

 

En tout premier lieu, un des facteurs essentiels est la température de service.

Pour les vins blancs secs et moelleux, la température idéale se situe entre 8 et 10 degrés (dans un réfrigérateur il fait 4/5 degrés, aussi pensez à sortir votre vin un peu avant. Un vin servi trop froid n’exprime pas tous ses arômes et son goût s’en trouve modifié).

Pour les vins rouges légers, souples, fruités et peu tanniques : 15/16 degrés (jamais plus froid comme certains vins de Loire servis en restaurant. Comme pour les vins blancs, les arômes sont masqués et l’acidité du vin ressort).

Pour les vins corsés, tanniques (vins du pourtour méditerranéen, du Bordelais, du Sud Ouest) : 18 degrés maximum.

 

Ouvrir le vin ou carafer

Tout au long de son élaboration, le jus de raisin puis le vin embouteillé détestent le contact avec l’air, au risque de tourner en vinaigre, aussi il faut au vin plus ou moins de temps pour s’exprimer après débouchage.

Les vins de climat continental (Loire, Bourgogne, Alsace, Rhône septentrional) ont en général besoin de peu d’oxygénation : ouvrir 30min / 1h avant (hormis les grandes cuvées élaborées sur les terroirs les plus pauvres qui demandent à être carafés).

Les vins avec plus d’ensoleillement, donc plus corsés, concentrés (Languedoc, Roussillon, Médoc, Rhône méridional, Sud Ouest), ont besoin de temps pour s’épanouir : carafer 1h à 2h avant (dans une carafe adaptée c’est-à-dire très plate et sans bouchon).

Attention, il ne faut pas confondre carafer et décanter.

On carafe un vin plutôt jeune (de 2 à 5 ans) et des régions viticoles du Sud. Cette opération s’effectue sans technique particulière, on transvase le vin de la bouteille à la carafe (plutôt à fond plat pour oxygéner le plus rapidement possible le vin).

On décante les vins vieux de toutes régions. Cela demande un certain savoir-faire étant donné que décanter signifie séparer la partie liquide de la partie solide, due aux dépôts et au vieillissement du vin.

 

La bouteille doit être manipulée avec précaution, doit rester toujours en position horizontale, de son lieu de stockage vers sa carafe à décanter (on utilise un panier à décanter qui permet à la bouteille de rester couchée du moment où on la retire de son casier de rangement jusqu’à la table). On ouvre alors la bouteille toujours en la laissant couchée puis on commence à décanter en arrêtant au moment où le dépôt arrive vers l’épaule de la bouteille. On se sert d’une carafe munie d’un bouchon car certes le vin a passé du temps en milieu clos, mais par rapport au domaine, au millésime le vin peut être très rapidement fragilisé par l’oxygénation et perdre tout ses arômes et son caractère.